Combien de fois vous êtes-vous demandés pourquoi certains teams ont plus de «chances» par rapport aux autres ? Pourquoi terminent-ils plus de compétitions, rendent-ils plus et sont-ils toujours au maximum ? Eh bien ! Si vous attendez qu’ils vous donnent la réponse, vous devrez probablement attendre beaucoup. Ce serait comme si un grand chef vous dévoilât ses secrets en cuisine.
      La «cryogénie», mots communément associé à la NASA et à d’autres applications high-tech, a trouvé un excellent champs d’application dans le monde des moteurs sportifs, garantissant à toutes les composantes des prestations meilleures et une durée majeure.
      Dès que cette technologie s’est diffusée à niveau industriel, on pourrait penser qu’elle soit entrée dans l’usage courant et que n’importe qui dans le milieu des voitures en soit au moins à connaissance ; mais malheureusement, les vieilles habitudes meurent difficilement. Vous trouverez encore des gens qui vous répondront : «J’ai toujours fait comme ça», ou : «Comment pouvez-vous dire qu’une pièce a été modifiée si avant ou après le traitement on ne voit pas de différences ?». Beaucoup de monde pense, en effet, qu’il y ait des améliorations seulement quand on peut les voir de ses propres yeux........C’EST FAUX !


      Il Traitement Cryogénique Ice-Tech ne produit aucun changement visible à l’oeil nu. La transformation à niveau moléculaire est remarquable seulement à travers de particuliers microscopes extrêmement puissants.
    &nbspIlQuand le moteur traité est cependant réassemblé et testé, les différences sont tout de suite visibles (normalement on a une augmentation de puissance entre 2 et 6 %), et en compétition elles seront encore plus appréciables ; ensuite, quand la saison sera terminée, on verra que le moteur est encore intact et quand on le désassemblera pour le préparer à la saison suivante, on sera étonné en voyant que l’usure de ses parties est très contenue.
    &nbspIlLes résultats communément obtenus à travers le Traitement Cryogénique Ice-Tech sont sans doute des prestations meilleures, une usure mineure et une majeure résistance à la ropture.

TEMPÉRATURES TRÈS BASSES . . . . . .

      Il Traitement Cryogénique Ice-Tech utilise le froid pour modifier profondément le tissu moléculaire de beaucoup de matériaux, pas seulement ferreux. Pour faire cela, il exploite des processeurs spéciaux capables de rejoindre les températures les plus basses qu’on peut obtenir en laboratoire.
      On fait baisser la température de façon programmée grâce à des programmes spécifiques, objets de plusieurs années de recherches, et à des cycles particuliers controlés par un ordinateur, à l’intérieur d’une spéciale chambre cryogénique. On contrôle la température très précisément, même si les parties traitées n’arrivent jamais en contacte directe avec le gaz liquéfié employé dans le procédé


. . . . . . POUR DES PRÉSTATIONS PLUS HAUTES

      La structure moléculaire change complètement une fois complété le cycle de traitement ; elle devient plus uniforme et compacte et elle modifie son comportement avec des conséquences importantes pour toutes les parties mécaniques intéressées.
      Dans le domaine des moteurs sportifs, en particulier, les avantages sont:

- prestations meilleures (augmentation de puissance de 2-6 %)
- mineure usure de tous les engrenages (la vie d’un moteur peut augmenter de 100-400%)
- mineur risque de ruptures, grâce à une dissipation de chaleur plus uniforme

SES APPLICATIONS

Dans le domaine des voitures et des motocycliste, le Traitement Cryogénique Ice-Tech se révèle exceptionnel pour:

        - bloc-moteur (même en aluminium)
        - cylindres, bielles, coussinets en bronze, pistons, arbres à cames, arbres moteur, valves
        - transmissions
        - disques des freins
        - ressorts
        - n’importe quel engrenage sujet à rotation et usure


RISQUES?

Aucun! En plus, le Traitement Cryogénique Ice-Tech ne provoque aucune modification dimensionnelle.
Un autre aspect important est qu’il s’agit d’un procédé appliquable en post-production (ou a produit terminé) avec beaucoup d’avantages du point de vue opératif.