Andrea Zermani


Musicien et musicologue, il a étendu sa passion même à la réparation et à la personalisation des instruments à vent, fondant l’atelier « Sax Mania ». Après le diplôme en clarinette au Conservatoire « G. Nicolini » et une maîtrise en Musicologie à l’Université de Pavie, l’amour pour le saxophone l’ a amèné à rencontrer les plus grands collectionneurs en Europe et aux États-Unis. C’est comme cela qu’il a fait paraître le livre « Saxo, l’instrument mythique » (Éditeur Gründ 2004). Ses collaborations actuelles comme musicien sont toujours amples: des big bands aux orchestres symphoniques.

From Ice...

Ice-Tech est un procédé cryogénique qui se développe à de très basses températures dans une atmosphère contrôlée, capable de donner aux instruments musicaux (en différentes ligues métalliques) une amélioration des propriétés mécaniques, étendant leurs capacités vibratoires. À travers ce lent et charmant traitement cryogénique, contrôlé par un ordinateur, après une préparation appropriée, votre instrument descendra à des températures extrêmes (- 196° C à peu près) pour revenir à température ambiante à travers des modalités contrôlées.       

Ice-Tech utilise des outillages à microprocesseurs, capables de contrôler le refroidissement de la chambre dans laquelle on introduit de l’azote liquide nébulisé. Votre instrument n’arrive jamais en contact direct avec le gaz.


...to passion.

Les améliorations de votre instrument sont immédiates, du point de vue de la propreté et de la fluidité du son et du timbre, de celui de la réalisation des harmoniques, du clavier, de l’intonation et de la resistance du métal. Tous les instruments musicaux en phase de construction subissent des travaux qui en conditionnent plus ou moins la vibration.                                                                            

Ice-Tech est un traitement sûr pour éliminer des « zones d’ombre » que même le meilleur instrument peut avoir et pour en dégager la voix, éliminant les « stress moléculaires » qui obstaclent la propagation des vibrations le long de l’arpentage. Votre instrument opposera moins de résistance dans la production du son et une majeure volonté de vibrer.

"Il sonne mieux!"

C’est celle-ci, donc, la sensation la plus diffusée parmi les gens qui ont soumis leur instrument au traitement Ice-Tech. Beaucoup de musiciens professionnels et non, soit en Europe qu’aux États-Unis, ont pu exploiter les potentialités de leur instrument grâce à la cryogénie. Les avantages les plus fréquemment connus concernent la production du son, qui résulte beaucoup plus immédiate et fluide, la richesse des harmoniques (plus d’énergie dédiée au son et moins pour tourner les « obstacles »), la majeure simplicité à obtenir des sons doux et à détacher lentement les notes ou à engendrer des notes extrêmes du régistre grave et de celui aigu et suraigu. On peut mieux contrôler l’instrument dans l’intonation parce qu’il est plus sensibile aux variations.


Sans risques.

Avant le traitement, on contrôle chaque instrument et on évalue ses conditions générales. S’il n’y a pas de situations de détachement des lièges ou des paliers préexistantes, les risques sont nuls. Le traitement, qui dure de 36 à 48 heures, n’a pas d’incompatibilité avec le laquage des instruments, ni avec les placages en argent ou en or et il ne présente aucun risque de ruptures de type mécanique (clés, cheminées, pompes, cylindres, etc.) et aucune modification dimensionnelle.

Bien sûr, la cryogénie ne peut pas transformer un instrument de mauvaise qualité dans un instrument de bonne qualité ou résoudre des problèmes d’intonation dûs à une manutention insuffisante. Elle ne peut pas corriger la collocation errée des trous ou la régulation des machines... mais c’est sûr qu’elle peut « lever toutes les toiles d’araignée ».


Ice-Tech:  Temperatures tres basses pour des prestations plus hautes